"THE GRAPES": VENDREDI 24 MAI "NEW MORNING"!

Chers amis,

Notre groupe a été selectionné pour la demie finale Emergenza au NEW MORNING LE 24 MAI 19H30!



Places en prévente: 12 euros auprès de moi. (0663292484)


Nous avons besoin de tout votre soutien car c'est vous qui votez parmi les groupes présents.

 


Bientôt captation vidéo et enregistrement studio!!!

On a des titres en anglais mais aussi et surtout en français.. toujours rock bien entendu Blog de thegrapes : THE GRAPES, "THE GRAPES": JEUDI 21 MARS AU GIBUS

Et vous pouvez cliquer j'aime sur notre page facebook "the grapes" (lien sur côté droit dans les rubriques).

Et vous pouvez vous inscrire sur notre événement facebook:

https://www.facebook.com/events/524046284303795/


samedi 30 mars 2013 22:20 , dans CONCERTS


"La Blue Bay Night"


Une chanson en français! Enregistrement en live de notre 1er concert à Montreuil pour le jour de l'an 2012...

Soyez indulgents...On n'a encore aucun enregistrement studio et c'était tout neuf... Mais c'est surtout pour vous donner une idée...

Bizzz

dimanche 10 février 2013 00:35 , dans SONS


Un autre morceau pour vous donner une idée


Ce morceau s'intitule "You Drive me wild"....

 (Enregistré en répétition, sans mixage)

lundi 04 février 2013 22:25 , dans SONS


TEXTE: "Cat and Snake"

Blog de thegrapes :THE GRAPES, TEXTE: 'Cat and Snake'

Allez, pour le plaisir, un autre de mes textes (protégé)...

"Cat and Snake"


Savez vous que les chats chagrinés chavirèrent

Ils piquèrent de leur truffe un plongeon vers la mer

Cartonnant leur lignée dans une dernière prière....


Car dans les catacombes de l'oubli on catapulte les cats à pattes cassées


Mais un chou chat tigré se dressa d'un air fier

La marée insolente il n'en veut pour enfer

Il sera le dernier chat loupé, chat mystère

 

Savez vous les serpents ont coeur chaud et sang froid

Un été bouillonnant toute la marmaille flamba

Le soleil éclatant, éreintant, écailla


Car dans les étales sales de nos vies on répudie les reptiles réprouvés...


Seul l'un d'eux dérogeant au bûcher déroba

Le brasier rougeoyant ne l'emportera pas

Entêté envoûtant le dernier des cobras

 

Savez vous que le chat serpentant les chemins

Se trouva nez à nez au serpent un matin

Se trouva corps à corps correlé au destin


Car dans leur solitude solidaire, seuls ils s'aimeront contre tout préjugé


On croisa les amants poils à peau, main à main

Un serpent et un chat se flairant au lointain

Amoureux émouvants, étonnants et certains...

                                                                                             Juliette Quinten

jeudi 07 février 2013 15:10 , dans TEXTES et POESIE


TEXTE: "LA CONNEXION"

Blog de thegrapes :THE GRAPES, TEXTE: 'LA CONNEXION'

Texte de moi (protégé)... engagé...  Une chanson peut être...bon, je sais, je suis moi même ultra connectée mais c'est pour la bonne cause: le partage culturel ;)

“LA CONNEXION”

 

La connexion et tous à l’unisson,

On entonne tous en coeur le refrain comme des cons

Le poing toujours lié.. et tous les jours branchés

On a froid, on a peur de l’arrêt d’exclusion

 

 On troque la liberté contre une place dans le jeu

La main toujours serrée.. et tous les jours branchés

On donne l’intimité contre ce social vicieux

On donne notre âme au câble sans y voir les enjeux

 

Le mobile bras armé, révolution câblée

Le lien des hommes unis, l’air ode à la WIFI

Le web et la Tv, errant si débranché

Humain dépossédé, raison des aliénés

 

La connexion et tous à l’unisson,

On entonne tous en coeur le refrain comme des cons

Le poing toujours lié.. et tous les jours branchés

On a froid, on a peur de l’arrêt d’exclusion

 

 Réflexion digérée, la masse sans étayer

Le temps de la pensée, aux oublis sans procès

Abstraction d’la monnaie, argent désenchanté

Privilège délégué, la magie des banquiers

 

 Pourquoi donc s’attarder à jouir et à  penser

Lésion du temps passé, à songer, contempler

La montre est mon alliée, pour me soumettre au gré

Au rythme decidé, pourquoi, par qui je n’sais

 

La connexion et tous à l’unisson,

On entonne tous en coeur le refrain comme des cons

Le poing toujours lié.. et tous les jours branchés

On a froid, on a peur de l’arrêt d’exclusion

 

 Information tronquée, furtive et sans délai

noyée dans la nuée, la masse des oubliés

Le buzz médiatisé, l’alarme qui sonne au gré

De ce qui fait payer, détourne les intérêts

 

 Le temps d’une seconde et on a changé d’onde

Enterrée l’heure passée, hier antiquité

Aujourd’hui c’est demain, ce soir c’est ce matin

L’envolée du soudain la prison c’est certain

 

La connexion et tous à l’unisson,

On entonne tous en coeur le refrain comme des cons

Le poing toujours lié.. et tous les jours branchés

On a froid, on a peur de l’arrêt d’exclusion

 

 Le nombre inonde la masse, isole la populace

Chacun cajole son rang, le trop c’est déroutant

L’angoisse s’étend, se place, nos corps nos coeurs enlassent

C’est la terreur du vide d’la mort et d’la crevasse

 

Paradoxe singulier, le fruit nous a mangé

La liberté volée, sans voir le bout du nez

Aliénés et tronqués de l’organe des idées

pas besoin d’etayer le temps s’est écoulé

 

La connexion et tous à l’unisson,

On entonne tous en coeur le refrain comme des cons

Le poing toujours lié.. et tous les jours branchés

On a froid, on a peur de l’arrêt d’exclusion

 

L’amour de nos voisins est plus dur que du rien

Le nombre assèche le lac de nos larmes et ça claque

Rétréci vers le soi, petit mais sur de moi

Je vais vers le plus bas, plus haut c’est pour les rois

Juliette Quinten

mardi 26 février 2013 00:54 , dans TEXTES et POESIE


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à thegrapes

Vous devez être connecté pour ajouter thegrapes à vos amis

 
Créer un blog